Comment gérer efficacement son épargne ?



L’épargne se veut être indispensable pour concrétiser un projet, faire face aux imprévus ou pour mieux préparer son départ à la retraite. Concrètement, le terme « épargne » désigne tout capital mis de côté ou investi dans un livret, une assurance-vie ou un fonds d’investissement.

A chaque type d’épargne correspond un objectif précis intimement lié à sa durée (à court terme, à moyen terme et à long terme), une durée qu’il convient donc de limiter en amont afin d’assurer la rentabilité de ses épargnes mais aussi afin d’assurer la disponibilité des fonds en cas de besoin.

Toutefois, si la culture de l’épargne commence à prendre son importance auprès de la jeune génération, il convient néanmoins de gérer efficacement son épargne. Cette gestion de l’épargne passe par la compréhension même du système d’épargne, par la détermination de son profil d’épargnant, par la mise en place d’objectifs fixes et par la diversification de son épargne.

Déterminer son profil d’épargnant

Votre profil d’épargnant dépend de certains critères dont votre âge, votre patrimoine ainsi que votre situation personnelle et professionnelle. Les types d’épargne varient en effet grandement selon l’âge de l’épargnant. Entre 20 et 30ans, la priorité sera donnée aux investissements immobiliers locatifs tandis qu’entre 30 et 40ans, l’épargne sera plutôt tournée vers la constitution d’une assurance-vie. Au-delà de 40ans, l’épargne prendra la forme de placements dans des fonds d’investissement mais aussi dans des produits de défiscalisation.

Outre l’âge, votre profil d’épargnant dépendra également de votre patrimoine. C’est ce patrimoine prenant la forme d’un capital qui déterminera les placements que vous souhaitez faire. Les placements de ce patrimoine seront fonction de votre aversion au risque mais aussi de vos objectifs à court, à moyen et à long terme. Enfin, votre situation professionnelle et personnelle déterminera grandement votre profil d’épargnant. En effet, un épargnant célibataire ne fera pas les mêmes choix de placements qu’un père ou une mère d’une famille de 3 enfants par exemple.

C’est également le même constat pour un jeune actif et un retraité. Autant de facteurs et de critères sont donc à prendre en compte pour déterminer votre profil d’épargnant et ainsi bien gérer en amont votre épargne et ce, de manière équilibrée.

Comprendre le système d’épargne

L’épargne de définit comme étant un capital composé des revenus non-dépensés sur une période donnée. Ce capital non-dépensé peut constituer 5, 10 voire 25% de vos revenus. Une fois que vous aurez mis cet argent de côté, vous aurez constitué votre patrimoine épargne. Ce patrimoine pourra alors être placé dans une banque ou sera investi dans diverses solutions d’épargne. Peu importe ce que vous ferez de ce patrimoine, sachez que ce capital vous rapportera une rémunération en fonction du support ou du placement financier que vous aurez choisi.

Cette rémunération variera grandement en fonction du support d’épargne que vous aurez choisi (livrets, plan d’épargne en action, assurance-vie, etc.) mais aussi en fonction des aléas du monde des finances. Pour ce qui est des livrets, ces derniers constituent ce qu’on appelle les « épargnes règlementées », des supports d’épargne exonérés de prélèvements sociaux et mettant l’argent épargné à disposition constante des épargnants. Non imposables, les livrets constituent ainsi les solutions d’épargne idéales pour les épargnants prudents.

Pour ceux qui aiment les prises de risque, les PEA (Plan d’Epargne en Action), les assurance-vie ou les investissements en SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) constituent les placements d’épargne les plus indiqués. En effet, ces produits financiers garantissent l’accroissement de vos épargnes grâce aux rendements promis même s’ils impliquent certains risques.

En matière d’épargne, vous avez donc le choix entre placer votre épargne dans une banque via un support règlementé (Livrets, etc.), investir vos épargnes dans des produits financiers ou financer un achat immobilier en choisissant de placer vos épargnes dans un plan d’épargne logement (PEL) par exemple.

Se fixer des objectifs

Pour pouvoir bien gérer son épargne, il est également impératif de se fixer des objectifs. Ces objectifs peuvent être à court, à moyen ou à long terme. Parmi les objectifs à court terme pouvant être fixés se trouvent les épargnes pour se préparer à d’éventuelles situations d’urgence.

Que ce soit pour des besoins de liquidité d’urgence dans le cadre d’une hospitalisation ou pour parer à un éventuel changement de situation professionnelle, ces épargnes prennent généralement la forme de livrets bancaires et vous permettent de disposer de votre argent à tout instant. Outre ces capitaux mis de côté pour des besoins à court et à moyen terme, certaines formes d’épargne répondent à des objectifs à moyen terme. Parmi ces objectifs se trouvent les projets d’acquisition immobilière.

Pour atteindre ce type d’objectif, il est conseillé d’investir ses épargnes dans des Plans d’épargne logement (PEL) ou dans des Comptes épargne logement (CEL). En fonction de votre banque ou des conseils fournis par votre intermédiaire en opérations de banque et services de paiement, ces plans d’épargne vous permettront par la suite d’obtenir un prêt immobilier à taux avantageux. Enfin, vous pouvez investir dans une assurance-vie ou dans les marchés financiers (via des PEA) si vous souhaitez préparer votre retraite ou faire fructifier votre patrimoine sur le long terme.

Diversifier son épargne

Pour assurer la croissance et la sécurité de votre patrimoine épargne, le mieux reste de diversifier vos épargnes. Equilibrez ainsi vos placements en optant tantôt pour des livrets tantôt pour des PEL ou des contrats d’assurance-vie par exemple.

De cette manière, vous disposerez constamment d’une partie de vos épargnes en argent liquide tout en minimisant les risques de perte de capitaux à cause de l’inflation ou de la fluctuation.



Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire